Bannière
Bannière

Bénin / Politique : La constitution du 11 décembre, un “fétiche” dixit Houngbédji

Bénin / Politique : La constitution du 11 décembre, un “fétiche” dixit Houngbédji

Le Président de l’Assemblée Nationale du Bénin Maître Adrien Houngbédji vient de prononcer un discours à l’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2017 au palais des gouverneurs à Porto-Novo. Devant députés, présidents d’institutions, corps diplômatiques et membres du gouvernement, la deuxième personnalité du pays a dit son mécontentement par rapport au rejet de la recevabilité du projet de révision de la constitution, le mardi dernier, par les députés.

Il constate avec grand remord et s’étonne de la « résistance »  de la constitution actuelle, qu’il qualifie de « fétiche », à toute tentative de révision. 27 ans après, elle nécessite d’être toilettée. Le nouveau projet rejeté venait pourtant à point nommé, aux dires du Président du parlement. Le Bénin pouvait, à cette occasion, se conformer aux exigences actuelles de développement.

Le projet de Talon selon le Président de l’Assemblée Nationale est en harmonie avec les enjeux de la mondialisation. Notamment, il promeut la femme en ce qu’il inscrit en règle l’égalité des chances. Ce projet favorise l’abolition de la peine de mort. En bref, pour Houngbédji, le parlement, par ce rejet de révision, a failli à sa mission d’accompagner l’exécutif dans son programme d’actions et dans la mise en œuvre des réformes.

Le Grand Angle

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.