Bannière
Bannière

Bénin : Revue de presse hebdomadaire du 24/04/2017 au 28/04/2017

Bénin : Revue de presse hebdomadaire du 24/04/2017 au  28/04/2017

Plusieurs évènements ont peint les titres des journaux parus cette semaine. Du débat sur l’article 10 de la loi d’identification physique des citoyens à la visite de l’opérateur économique Martin Rodriguez au palais de la Marina, nous allons essayer de revisiter ces différents moments clefs de l’actualité au Bénin de la semaine qui s’achève.

Nous entamerons la revue des journaux parus cette semaine par le débat qui a prévalu à l’hémicycle autour de l’article 10 de la loi de l’identification physique. Une actualité qui n’a pas manqué d’alimenter les lignes du quotidien Le Matinal qui a titré à ce propos : « Examen de la loi sur l’identification physique: L’article 10 nourrit les débats ». Le journal rapporte que le Président du parlement a dû suspendre la séance en espérant que les députés trouvent un consensus à la reprise. Au cœur de la discorde, la formulation de l’article relatif au numéro d’identification personnel.

Devant l’impossibilité de trouver un terrain d’entente, les travaux ont été suspendus en attendant que les spécialistes de la question ne se prononcent. C’est le quotidien Nord-Sud qui précise 48h plus tard : Assemblée National: La proposition de loi portant identification des personnes physiques votée. Toujours dans le cadre des activités du parlement, ajoutons que 24 Heures au Bénin fait savoir, La convention sur les armes à sous-munitions votée à l’unanimité. Le quotidien précise aussi que la loi portant code du numérique au Bénin quant à elle a vu son vote reporté à la date du 28 avril prochain. Sur un autre plan, la sortie médiatique de l’argentier national Romuald Wadagni a constitué le chou gras des canards en début de semaine. Si Libération, Le Potentiel et le Matinal constatent que le ministre maîtrise ses dossiers , pour Actu express Wadagni défend du faux en contredisant le gouvernement en affirmant que le Bénin se porte bien.

On peut lire à la Une de Fraternité la déclaration du ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané au sujet du FCFA. Une allocution qui succède à celle du chef de l’État sur le même sujet. Spéculations sur la dévaluation du franc FCFA : Abdoulaye Bio Tchané : « Notre monnaie reste solide », titre le quotidien. Le journal qui précise aussi que ce fut au cours de la réunion entre le FMI et l’UEMOA qui s’est tenue le dimanche dernier. « Sur les 8 pays membres de l’UEMOA, il est ressorti que 7 pays ont un accord avec le FMI le dernier devant le faire le 5 mai. C’est dire que malgré la crise économique internationale et son impact sur la sous-région, la situation économique de la sous-région UEMOA reste solide. », peut-on lire dans les déclarations du ministre béninois.

Restons dans la même dynamique politique pour relever cette information que le journal Fraternité met à notre disposition le mercredi dernier : Rencontre au sommet : Talon reçoit Rodriguez ce jour. Un évènement qui selon le quotidien augure d’une bonne coopération entre les deux protagonistes d’hier. Restons avec le même quotidien qui nous informe de ce que le député Dakpè Sossou a interpellé le gouvernement sur la question de la disparition du fonctionnaire Urbain Pierre Dangnivo. Une affaire dont les derniers soubresauts remontent à 2015.

Avec 24 heures au Bénin, nous prenons l’option de nous intéresser à la situation des éleveurs et agriculteurs à propos desquels le journal écrit : La crise entre éleveurs et agriculteurs préoccupe l’administration Talon. Le canard précise qu’il s’agit en fait des situations d’affrontements violents qui opposent les agriculteurs et les éleveurs de la Commune de Zagnanado. Une situation qui préoccuperait le chef de l’État aux dires du ministre des Infrastructures Hervé Hêhomey. « Selon les explications du ministre Hêhomey, au cours d’un conseil des Ministres, le Gouvernement a déjà décidé de mettre en place une commission dont le rôle est d’étudier rigoureusement les contours de cette situation qui menace de ruine les efforts des agriculteurs de cette région d’Agonlin. », explique le quotidien.

Une situation tumultueuse pour une autre, c’est la Nouvelle Tribune qui nous informe de ce que le sieur Bandé Garba a été condamné à 20 ans de travaux forcés pour meurtre et remboursement de 3 millions. Le journal rappelle qu’il s’agit d’une affaire au cours de laquelle le coupable à exécuté de sang-froid le dénommé Aliou Oumarou, un bouvier peulh qui gardait les recettes des ventes du bétail. Une dizaine de douaniers interpellés pour une affaire de véhicules, a titré 24 heures au Bénin cette semaine. Le journal précise que les faits remontent à 2015 et concernent des véhicules haut de gamme qui ont transité au Bénin. Les voitures en question seraient liées au transbordement de bordereaux, et les douaniers incriminés ont été déjà envoyés devant le tribunal de Cotonou. C’est La Nouvelle Tribune qui nous apprend que la grève du secondaire qui avait été annoncée par l’intersyndicale des enseignants a été avortée. Loin de là, La Nation en fin de semaine écrira : Assemblée Nationale, le contrat de la Nocibé fait polémique. Le Matinal dévoile dans sa parution du 28 avril les plus gros contributeurs à l’économie béninoise. Revenant sur les déclarations du ministre Wadagni, Matin libre s’interrogera vendredi: exonération de la tva sur la viande congelée: wadagni incompétent, ou de mauvaise foi? un sujet qui a alimenté la plupart des canards parus au Bénin cette semaine notamment la suppression provisoire de l’importation de viande congelée provenant du Brésil.

On comprend à travers les lignes du quotidien que les doléances des syndicalistes sont en cours d’étude. « le porte-parole de l’intersyndicale affirme que le comité paritaire de la fonction publique en charge de la relecture des articles, va déjà se réunir à partir du jeudi 27 Avril 2017, et travaillera à sortir les huit projets. Quant au second point qui concerne le plan de carrière, un comité a été mis en place à la fonction publique, selon Alexandre Adjinan, pour collecter les différents textes et les réunir en un texte définitif, qui régit la gestion de la carrière des enseignants du secondaire technique et de la formation professionnelle. Parlant du troisième point, le porte-parole assure que les derniers résultats au niveau des écoles normales est attendu pour le 3 Mai prochain au plus tard. Les problèmes de diplômes, seront quant à eux étudiés dans une commission interministérielle. Un autre de son de cloche tumultueux, c’est celui dont nous informe 24 heures au Bénin. Les populations réclament la suspension du SG de la mairie de Comè, fit savoir le journal. L’autorité indexée dans ce geste répond au nom de Djihoun Blaise. Les manifestants réclameraient son départ sans condition.

Revenons avec 24H au Bénin qui laissait entendre : Les travaux de bitumage des routes Zagnanado-Baname-Paouignan lancés. Le quotidien précise entre ces lignes que c’est ce jeudi 27 avril 2017 que les travaux entrant dans le cadre du bitumage des routes Zagnanado-Baname-Paouignan et des bretelles Covè-Baname et Koguede-Zakpota. Cette route dont les travaux étaient en attentes depuis des décennies s’étend sur 57km. Terminons cette revue sur une note contestatatatire de l’UNSTB à l’endroit du dernier concours de recrutement organisé par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, CNSS. C’est le Matin Libre qui à ce propos titrait, Caisse nationale de sécurité sociale : L’Unstb exige l’annulation des derniers concours. Selon les syndicalistes de cette Union, le concours aurait été sujet à de nombreuses irrégularités, dont Emmanuel Zounon, le secrétaire général actuel a fait mention dans une lettre adressée au DG de la CNSS. Ainsi s’achève cette revue, à la semaine prochaine.

 

Bonheur Koyidé

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.