Bannière
Bannière

Une journaliste noire suspendue de CNews après avoir signé une pétition anti-Le Pen

Une journaliste noire suspendue de CNews après avoir signé une pétition anti-Le Pen

C’est elle qui le 20 novembre dernier avait rouvert l’antenne sur iTélé, après la grève historique de la chaîne d’information désormais rebaptisée CNews.

Ironie de l’histoire, Audrey Pulvar a été suspendue, “au nom du droit de réserve” par sa direction mercredi soir, après avoir signé une pétition féministe contre Marine Le Pen. Une information dévoilée par le “Parisien” et confirmée dans la soirée par une porte-parole de la chaîne.
La présentatrice, qui anime le dimanche sur CNews “le Grand Rendez-vous” et l’émission politique “le Grand Journal de la présidentielle”, sera suspendue d’antenne jusqu’à la fin de la campagne le 7 mai, a précisé la porte-parole. Cette décision a été prise au nom de la “déontologie” et de “la nécessité d’un devoir de réserve” des journalistes qui ne doivent “pas préciser pour qui ils votent”, a fait valoir CNews.
Mais les réactions ne se sont pas fait attendre, d’autant que c’est Florian Philippot qui était monté au créneau pour critiquer la signature de la journaliste sur cette pétition. Le vice-président du Front national avait, dans un tweet mercredi, déclaré : “Pétition contre MLP signée par Audrey Pulvar, qui anime des émissions politiques sur @cnews. Ça pose un vrai problème d’impartialité.”

Lancée par Laurence Rossignol, ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des femmes, cette pétition, intitulée “Féministes, nous ne voulons pas du Front national. Nous votons Emmanuel Macron”, affirme que “l’élection de Marine Le Pen à la présidentielle serait une défaite pour les femmes”.

Cette pétition reproche notamment à Marine Le Pen”l’avortement qualifié de confort, la stigmatisation des femmes étrangères” ou “l’instrumentalisation raciste du combat contre l’oppression religieuse”. Elle est signée par une cinquantaine de personnalités, dont Zabou Breitman, Julie Gayet, Pascale Breugnot, Bruno Solo, le rabbin Delphine Horvilleur ou encore Agnès Jaoui.
L’annonce de la suspension d’Audrey Pulvar a généré de nombreuses réactions indignées sur les réseaux sociaux. SOS Racisme, notamment, est monté au créneau, rappelant qu’aucun propos anti-Le Pen n’a été tenu à l’antenne : 
“Une journaliste ne saurait, au nom d’une prétendue “neutralité”, être transformée en speakerine dénuée de toute pensée !”
Et de poursuivre : “La direction de CNews trouve-t-elle suspect qu’une journaliste noire appelle à voter contre un parti dont le président d’honneur parlait d’inégalité des races ? La direction de CNews trouve-t-elle suspect qu’un parti dont des candidats grimaient Christiane Taubira en guenon soit critiqué par une journaliste née en Martinique ?”

 

Le Grand Angle avec AfrikaTV

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.