Bannière
Bannière

Bénin : Les perspectives du droit d’auteur au cœur d’un séminaire national

Bénin : Les perspectives du droit d’auteur au cœur d’un séminaire national

Une nouvelle page s’ouvre en matière du droit d’auteur au Bénin. Un séminaire national sur les enjeux, défis et perspectives du droit d’auteur et des droits voisins se tient à Cotonou, du mardi 16 au jeudi 18 mai. Il vise à briser les incompréhensions et relancer le BUBEDRA.

 

L’ambition d’annihiler les efforts consentis en faveur de la prise en compte des intérêts moraux et matériels des auteurs est bien réelle. Face aux résistances de paiement, le Bureau béninois du droit d’auteur et des droits voisins (BUBEDRA) continue de s’interroger sur les vraies motivations. A l’étape actuelle, des hypothèses sont émises par le Directeur Général BUBEDRA, M. Samuel Ahokpa. Soit, il y a des incompréhensions, soit il y a une volonté manifeste de ne pas respecter la loi. Et pour lever les éventuels obstacles, un séminaire national sur les enjeux, défis et perspectives du droit d’auteur et des droits voisins se tient à Cotonou, du 16 au 18 mai. Ce séminaire organisé par l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI)  en coopération avec le Ministère du tourisme et de la culture et le BUBEDRA, vise à donner un nouveau souffle dans la protection des auteurs. «Nous voulons mettre sur orbite, de manière irréversible, le BUBEDRA pour qu’il puisse véritablement servir la cause des auteurs et la cause du développement culturel de notre pays». Toutes les catégories de création intellectuelle sont attendues à ce rendez-vous. Il s’agit des auteurs, des compositeurs, des éditeurs, des producteurs, des organes de radiodiffusion, des propriétaires de boites de nuit, de restaurants, d’hôtels. Sur la liste des participants, on compte également les opérateurs de téléphonie cellulaire, les fournisseurs d’accès internet, la société civile, les magistrats, les avocats. «Il faut qu’on se parle pour relancer totalement la machine», insiste le Directeur général. Dans un avenir proche après ce séminaire, il sera question de la relecture de la législation et de la réglementation béninoise en matière du droit. La formation au profit du personnel, des acteurs non étatiques, des artistes, des usagers occupe aussi une place de choix dans les actions envisagées par le Bureau Béninois du Droit d’Auteur.

 

Franck Zingbè

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.