Bannière
Bannière

Intégration : Le nouveau président de la CEDEAO veut renforcer la libre circulation

Intégration : Le nouveau président de la CEDEAO veut renforcer la libre circulation

Elu par ses pairs par acclamations à la tête de la CEDEAO le 4 Juin 2017 à Monrovia au Libéria, à l’issue des travaux du 51 ème sommet ordinaire de la CEDEAO, Le Président Togolais, Faure Essozimna Gnassingbé a démarré ses activités. Ce jeudi , il a effectué une visite inopinée à Aflao. Le nouveau Président en exercice de la CEDEAO est à la tête du 2ème pays le plus performant en matière d’intégration régionale dans l’espace CEDEAO après la Côte d’Ivoire.

 

Aflao , région frontalière entre le Togo et le Ghana ouvre le bal des visites surprises aux frontières organisées secrètement par le nouveau Président en exercice de la CEDEAO. Ce jeudi 8 juin, le Président Faure Gnassingbé accompagné de sa délégation, « débarque » de façon imprévue à la frontière entre le Ghana et le Togo. Passées les premières minutes d’étonnement, la foule s’est aussitôt regroupée autour de lui pour lui exprimer une véritable liesse. Sa joie de le voir venir s’enquérir de leurs difficultés pendant les formalités policières et douanières.

le Président Faure  a décidé de l’installation de caméras de surveillance aux postes frontaliers d’immigration et de douane. De ce fait, tout agent indélicat qui se ferait prendre en flagrant délit subira la rigueur de la loi pouvant aller jusqu’à sa radiation. Une action salutaire qui sera de nature à réduire substantiellement les tracasseries à nos frontières.
Qu’il vous souvienne déjà le dimanche 4 Juin à Monrovia, lors de son discours d’acceptation de la mission à lui confiée par ses pairs, il appelait à « sans plus tarder enlever les dernières barrières au brassage et l’imbrication de nos populations, responsabiliser notre jeunesse en encourageant sa mobilité économique dans l’espace régional, mettre à contribution nos hommes d’affaires, mettre à profit notre potentiel démographique, miser sur l’agriculture et l’industrialisation ». C’est bien cela la CEDEAO des peuples qui nous est tous chère et pour laquelle nous avons un rôle à jouer, chacun à son niveau.

Visiblement la libre circulation des biens et des personnes dans l’espace CEDEAO sous la présidence de Faure augure d’un bon lendemain.

 

Franck Zingbè

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.