Bannière
Bannière

Bénin: lancement des travaux d’infrastructures routières à Porto-Novo

Bénin: lancement des travaux d’infrastructures routières à Porto-Novo

Le ministre béninois des Transports et des Infrastructures, Hervé Hêhomey, a procédé mardi 25 juillet 2017, au lancement des travaux de reconstruction de la route Porto-Novo-Akpro-Missérété (12,6Km) en 2X2 voies et de l’aménagement et bitumage de la route Pobè-Adja-Ouèrè-Ouinhi (22,4Km). Un lancement en présence du maire de la ville de Porto-Novo Emmanuel Zossou, des sages et têtes couronnées. Sans risque de se tromper, l’on peut affirmer que le calvaire des populations de l’Ouémé et du Plateau sera bientôt un vieux souvenir, eu égard à la volonté politique affirmée et à l’expertise sollicitée de l’entreprise OFMAS-International.

D’un coût estimatif de 48.890.962.441 F Cfa, toutes taxes comprises, l’entreprise adjudicataire OFMAS- Internationale dispose de 30 mois pour livrer les nouvelles infrastructures. Pour la réalisation de cette infrastructure, le gouvernement béninois a décidé de faire recours aux financements innovants, caractérisés par le financement direct des travaux par des entreprises. C’est ainsi que l’entreprise OFMAS-International de Mathurin de-Chacus a été choisie au regard des conditions économiques intéressantes offertes pour la mise en œuvre du projet.

Caractéristiques du projet

Pour ce qui est de la reconstruction Porto-Novo-Missérété, il est prévu une chaussée revêtue composée de 2X2 voies de 7 mètres de large chacune, de 2 bandes d’arrêt d’urgence de 2,5 mètres chacune plus caniveaux de part et d’autre de la chaussée plus terre-plein central de 4 mètres. L’aménagement et le bitumage de la route Pobè-Adja-Ouèrè-Ouinhi exige une chaussée 2X2 voies de 3,60 mètres, plus 2 bandes d’arrêt à largeur de 3 mètres chacune, plus 2 trottoirs de 2 mètres chacun avec des caniveaux sous trottoirs. Le maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, a déclaré que ce lancement, est la matérialisation du rêve de tout un peuple. « La région de l’Ouémé-Plateau connaîtra son émergence économique à travers le bitumage de cette voie. Nous sommes convaincus qu’un regard nouveau sera jeté à notre région », a-t-il martelé. A en croire le directeur général adjoint des infrastructures, Arsène Soglo, la reconstruction du tronçon de route Porto-Novo-Akpro-Missérété en 2X2 voies et l’aménagement et le bitumage de la route Pobè-Adja-Ouèrè-Ouinhi sont nécessaires pour l’atteinte des objectifs du Programme d’action du gouvernement, en ce sens qu’ils permettent d’améliorer les conditions de circulation des personnes et des biens.

Un partenariat public-privé à forte valeur ajoutée

De par leur position géographique, ces routes servent de support aux trafics transfrontaliers entre le Bénin et le Nigéria et permettent d’évacuer les produits au départ et à destination de la cimenterie de Pobè. Le ministre des transports et des infrastructures, Hervé Hêhomey a, quant à lui, exprimé ses remerciements aux députés et au président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, pour leur soutien constant. Pour celui-ci, la réalisation de cette infrastructure concrétise la promesse du président Patrice Talon. Aussi, a-t-il souligné que le gouvernement a conclu avec l’entreprise OFMAS International, dans le cadre du partenariat public-privé, un marché global de 164 516 157 000 francs CFA. A cela s’ajoute, le bitumage de la Rocade de Porto-Novo, la rue des manguiers menant à l’Assemblée nationale, un nouveau pont sur la dépression de Zounvi, le bitumage de l’axe Porto-Novo-Pobè-Obèlè-Frontière du Nigeria, de même que la route Kétou-Idigny-Igbodja-Savè et Savè-Oké-Owo-Frontière du Nigeria, dont le financement est bouclé.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.