Bannière
Bannière

Bénin / Culture : Le ministre Ange N’koué expose son bilan et rassure

Bénin / Culture : Le ministre Ange N’koué expose son bilan et rassure

Le ministre  du Tourisme et la Culture Ange N’koué a donné un point de presse pour faciliter une vue globale de toutes les actions exécutées depuis sa prise de fonction en avril 2016 et les projets à venir. C’était le jeudi 21 septembre dernier à la salle VIP du ministère.

 

 

Pour aborder son bilan à la tête du Ministère du Tourisme et de la Culture qu’il dirige depuis avril 2016, Ange N’koué affirme que sa première action a été d’explorer, à travers plusieurs réflexions, les modalités possibles d’ajustement du PAG du candidat devenu président avec les moyens mis à disposition. Ce qui a permis, à l’en croire, de placer le tourisme et la culture au cœur des préoccupations du gouvernement. « Avant nous, aucun autre régime n’avait considéré le tourisme et la culture comme fondement de notre développement », fait-il remarquer.

Le ministre a ensuite énuméré une série d’activités  menées dans le domaine des arts en général. Ces activités se résument à la numérisation en cours du BUBEDRA (Bureau Béninois du Droit d’auteur et des droits voisins) et de la bibliothèque nationale ; la signature en cours du protocole d’accords dans le cadre de la mise en œuvre de la copie privée; l’adoption en cours du Projet de décret portant définition des modalités de décoration des édifices et espaces publics en République du Bénin et la Loi sur le mécénat en préparation.

Dans le secteur du Patrimoine, il convient de retenir de l’exposé du Ministre Ange N’koué la mise en œuvre des travaux visant à redynamiser les musées ; la signature en cours de deux arrêtés ministériels pour exiger des directeurs d’école la visite systématique des sites par les apprenants dans le cadre d’un programme pédagogique ; la réhabilitation du stand des artisans récemment dévasté par les flammes aux palais royaux d’Abomey,  les préparatifs pour la plongée marine pour explorer et sortir de la mer la partie cachée de la traite négrière, et la préparation d’une rencontre qui consacrera le début de la construction de la route des esclaves en 2018.

Sur la question des différents fonds mis en place pour le financement de l’action culturelle, le Ministre du Tourisme et de la Culture a tenu à clarifier qu’ils ne seront pas supprimés, comme cela se suppute.  « L’Etat ne veut rien supprimer. Nous voulons simplement permettre à la chaine de promotion des artistes de s’offrir la possibilité d’aller vers les banques pour des productions à grande échelle à travers des fonds bonifiés », explique Ange N’koué.

Sur la question spécifique du fonds des arts et de la culture (Ancien Fonds d’aide à la Culture), lm2e Ministre affiche clairement sa volonté de revoir son fonctionnement tel qu’il était connu avant l’avènement du nouveau régime. « Il serait souhaitable que ce fonds soit dédié aux acteurs culturels à la base pour permettre l’éclosion des jeunes talents et donner l’occasion à chaque commune de développer sa culture. Une partie du fonds sera donc attribué aux artistes au niveau communal et l’autre partie aux compétitions départementales et nationales ».

Des actions et réformes qui font grincer les dents. Mais le ministre du tourisme et de la culture dit les comprendre et se montre rassurant. « Il est normal que certains nouveaux concepts insérés aujourd’hui dans notre nouvelle gouvernance soient incompris et suscitent des inquiétudes voire des indignations. Cependant, rassurez-vous, aucun père ne peut donner du serpent à son enfant qui lui demande de poisson », conclut-il.

 

Eustache Agboton

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.