Bannière
Bannière

Littérature: crise migratoire, le journaliste béninois Tranquillin Gbènontin sort “Ma Résilience”

Littérature: crise migratoire, le journaliste béninois Tranquillin Gbènontin sort “Ma Résilience”

Ce jeudi 30 novembre au Bénin Royal Hôtel a eu lieu une conférence de presse d’un nouvel auteur béninois. Il s’agit de Tranquillin Arcade Gbenontin, connu en tant que journaliste béninois. Le journaliste a annoncé l’édition d’un roman autobiographique intitulé « Ma Résilience ».

Une histoire basée sur des faits réels

La conférence de presse s’est tenue en présence des amis et des proches du personnage, mais aussi en présence de quelques représentants des medias béninois. Cette rencontre qui a démarrée aux environs de 15h 30 a été l’occasion pour les hommes des medias d’en connaitre un peu plus sur ce livre dont la mise sur le marché est prévue pour le 03 décembre prochain au Bénin Royal Hôtel à 16h.

« Ma Résilience » comme ma renaissance, une renaissance de ses propres cendres, comme l’animal mythique, le phénix. Le roman qui sera publié dans les prochaines heures est le récit de l’histoire d’un jeune africain avant tout, qui, comme beaucoup de ses confrères a eu à tort ou à raison envie d’entreprendre un exil vers l’occident en vue de trouver de bien meilleurs conditions pour mener l’existence dont il a toujours rêvé, mais aussi pour aider ses parents, avec au premier plan sa mère qu’il aime par-dessus tout.

Mais rêve, qui comme dans la plupart des cas devait connaitre la participation de celui qu’il croyait être un ami en qui il pouvait se permettre d’avoir confiance. Entre dépouillement de sa propre personne, envoutement et mise en danger de sa propre vie, Cossi, puisque c’est ainsi que se nomme le personnage, finira par retomber sur ses pieds.

C’est à cette histoire pleine de suspens que l’auteur invite le lectorat. Les journalistes présents dans la salle n’ont pas manqué de poser des questions dans le but d’appréhender au mieux ce qui sera mis dans le domaine publique le 3 décembre prochain. A la question de savoir pourquoi avoir choisi l’écrire et non un film pour narrer son histoire, l’auteur a fait entendre qu’un film n’aurait pas pu faire ressortir tout le vécu, les sentiments, les incertitudes, la peur, et les émotions qui furent les siens au cours de cette période de sa vie.

Vu qu’il s’agit d’une histoire réelle, la question fut posée de savoir s’il ne craignait pas de s’exposer ou de s’attirer les foudres de son protagoniste. Ce à quoi il a répondu en faisant savoir que la véritable identité du concerné ne figure pas dans cette œuvre. En outre, Tranquillin Arcade Gbenontin a laissé entendre que pour lui cette publication prend un peu plus le sens d’une libération, d’une évacuation du poids émotionnel que cette partie de sa vie a toujours constituée, et l’écrire était pour lui le meilleur moyen d’y parvenir.

Mais bien au-delà de la publication, il faut intégrer que ce livre est avant tout un repère de leçon et de prise de conscience pour une jeunesse africaine qui désespère. Un livre qui cadre avec l’actualité en Libye et dans la méditerranée, où des milliers de nos frères vont à la conquête d’un rêve laissé sur place.

 

Roman “MA RÉSILIENCE”

 

RÉSUMÉ DU ROMAN

Inspirée de faits réels, cette histoire est celle d’un homme que le désir de réussir conduira sur un chemin bien dangereux. La confiance placée en un individu, un ami-frère qui mettra en place une machination des plus abjecte pour dépouiller son ami de tous ses biens. Et quels biens ? Issu de famille plutôt modeste, Cossi possédait plus de rêves que de biens matériels. Et comme on dit souvent, on peut tout vous prendre, mais pas vos rêves. Et tant que vous les avez, vous pouvez toujours avancer et réussir dans la vie.

Sorti de l’adolescence, Cossi a la tête pleine de rêves, pleine d’ambitions. Il veut rendre sa mère et sa famille heureuses. Mais cela passe par l’amélioration de sa condition personnelle. Lui qui avait fini par croire que son bonheur ne se trouvait que hors de son pays. Jeune et talentueux animateur d’une émission à grande audience sur la radio New voice de Porto Novo, il était rapidement devenu la coqueluche des jeunes filles. Mais ce qui le préoccupait n’était pas une vie de couple. Son objectif, c’est partir. Voyager pour s’accomplir. Aller aux Etats Unis d’Amérique et ce n’est pas des occasions qui vont manquer. De la radio, Cossi passe à la télévision. Présentateur de journal télévisé sur Watch TV à Cotonou, l’homme devra prendre soin de son image. Mais, derrière le look fringant qu’il affichait à l’écran et l’apparence « nickel chrome » qu’il donnait à voir, se cachait un homme qui souffrait. Un sans domicile fixe qui inventait des stratèges même pour prendre son bain.

Dans ce livre autobiographique, le narrateur rend compte des blessures de la vie. Sa vie d’homme parmi les hommes. Une vie de baroudeur prêt à tout pour réussir en tout honnêteté. Une vie de naïf qui rêve et fait confiance sans tenir compte de la méchanceté de son semblable. Ce livre est aussi un témoignage, un appel à la combattivité.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.