Bannière
Bannière

De la philanthropie inédite au Bénin : Thierry GANDAHO, l’espoir d’une jeunesse au service de l’excellence

De la philanthropie inédite au Bénin : Thierry GANDAHO, l’espoir d’une jeunesse au service de l’excellence

Fin de partie pour l’examen du Baccalauréat 2019 à Cotonou. Mais, très bonne nouvelle venue de Paris pour les postulants en quête du parchemin qui, sanctionne un cycle d’études secondaires et donne accès à l’enseignement supérieur. Sur initiative propre, un béninois de la diaspora, un modéré, de bonne trempe ; un avenant obstiné, offre aux 5 premiers du Baccalauréat, une semaine de vacances dans la capitale française, tous frais pris en charge.

Tous frais pris en charge inclus bien évidemment : voyage aller-retour parfait en first class, logement sécurisé, restauration de qualité, tourisme sain. Ce philanthrope a pour nom Bidogbèssi Thierry GANDAHO. Alors l’évidence réclame une interrogation : Est-ce juste un désir débridé et imaginaire ou un acte vraiment de promotion de l’émulation et de l’excellence ? Antigone ou Créon ? En l’occurrence, Bidogbèssi Thierry GANDAHO a choisi Créon et la raison de l’excellence. Cette initiative s’inscrit dans la dynamique de susciter une saine émulation au sein de la communauté scolaire afin qu’aux prochains examens, nombre de candidats se donnent pour défi, la réalisation de performances extraordinaires afin de se compter parmi les bénéficiaires de la deuxième édition de cette initiative salvatrice et inédite au Bénin.

Et pour matérialiser son désir irrésistible malgré les exigences et les enjeux qui s’imposent ; vendredi dernier, pendant que les 100. 017 candidats dans la course au diplôme remettaient leurs dernières copies, Thierry GANDAHO informait officiellement la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Marie-Odile ATTANASSO, de son ambition. En écharpe, les couleurs et la solidité de sa capacité à affronter ce grand large de l’excellence. Et puisqu’il est vain d’aborder l’avenir, quel qu’il soit, avec un rafiot promis au radoub, Marie-Odile ATTANASSO rassure de la disponibilité de l’Etat pour cette originale trouvaille.

Alors, on peut, on doit convenir que Bidogbèssi Thierry GANDAHO croit aux vertus d’un hommage à l’excellence. Il croit ensuite que l’idéal de grandeur d’un pays s’imposerait urbi et orbi aussi par la qualité de ceux qui entretiennent la flamme intellectuelle. Il croit que l’expansion continuelle de l’intelligence assurerait, dans des lendemains qui chantent, la pérennité du Progrès. Il croit immarcescible la domination stratégique par l’excellence dont se réclament ses frères et sœurs. Et c’est pour cela, qu’il refuse que cette conviction flotte sur sa mémoire comme épaves de bois mort ! Permettre à ses frères et sœurs brillants de bénéficier d’une vacance dorée si courte soit-elle en l’honneur de l’excellence. Une singularité nationale
Sacrifier son confort et sa bourse pour la grandeur de son pays à travers l’excellence, c’est parfois l’honneur d’hommes rares. C’est le cas de Bidogbèssi Thierry GANDAHO.

Abd’el Khader ACHIROU

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.