Bannière
Bannière

Bénin / Économie : Pour plus d’investissements dans les infrastructures, le Bénin adhère à la BAII

Bénin / Économie : Pour plus d’investissements dans les infrastructures, le Bénin adhère à la BAII

La Banque Asiatique d’Investissement pour les Infrastructures (BAII) a tenu sa 4ème réunion annuelle à Luxembourg, la première se tenant à l’extérieur de l’Asie. Ces assises ont permis de recevoir, samedi 13 juillet 2019, le Bénin dans le cercle très fermé des membres de cette institution financière initiée par la Chine.

Le Bénin est désormais membre de la Banque Asiatique d’Investissement pour les Infrastructures (BAII). La décision a été prise à l’unanimité par le Conseil des gouverneurs de l’institution. C’est en présence d’une délégation conduite par le ministre de l’économie et des finances Romuald Wadagni cette adhésion a été approuvée. C’est l’aboutissement d’un long processus suivi par l’argentier national sous la houlette du Président Patrice Talon. En fait, c’est depuis décembre 2016 que la candidature du Bénin a été déposée pour son adhésion à cette prestigieuse institution financière internationale. Comme le Bénin, le Djibouti et le Rwanda ont été accepté à ces assises portant à 100 le nombre de membres de cette banque.

La BAII en question…

Banque de développement multilatérale dont le siège se trouve à Beijing, la BAII a commencé en janvier 2016 ses activités d’investissement dans les infrastructures durables et d’autres secteurs productifs en Asie et au-delà.

La Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (BAII ou AIIB), est une banque d’investissement proposée par la République populaire de Chine initialement pour répondre aux besoins croissant d’infrastructures en Asie du Sud-Est et en Asie centrale. Cette banque s’inscrit dans la stratégie de la nouvelle route de la soie, développée par la Chine. Créé en octobre 2014, elle s’est progressivement ouverte aux autres pays du monde. Ainsi, Le 11 mars 2015, le Luxembourg qui a accueilli la réunion annuelle de 2019, fut le premier pays non régional à annoncer son souhait de devenir membre fondateur de la Banque. Le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Italie,la Suisse et la Russie lui emboîtent les pas.

Le grand angle avec Jacques AGOSSOU

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.