Bannière
Bannière

Justice : la FIFA suspend pour dix ans Musa Bility, opposant virulent d’Ahmad Ahmad

Justice : la FIFA suspend pour dix ans Musa Bility, opposant virulent d’Ahmad Ahmad

La FIFA a suspendu pour dix ans le dirigeant libérien Musa Bility, grand opposant d’Ahmad, pour détournement de fonds.

La FIFA annonce mercredi la suspension pour une durée de dix ans de Musa Bility, ex-président de la Fédération libérienne et actuel membre du comité exécutif de la FIFA, pour détournement de fonds de la FIFA, avantages indus et conflits d’intérêts, en violation du Code d’éthique de la FIFA.

« La procédure d’enquête contre M. Bility, officiellement engagée le 18 mai 2018 (à la suite d’un audit médico-légal du LFA), portait sur le détournement des fondsoctroyés dans le cadre de la campagne « 11 contre Ebola » de la FIFA et des fonds du Programme d’aide financière de la FIFA reçus par le LFA en 2015, ainsi que pour divers paiements effectués par le LFA à des entités appartenant à ou liées à M. Bility et à sa famille, et reçues de celles-ci », écrit la FIFA dans un communiqué.

La suspension équivaut à une interdiction de dix ans de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international. En outre, une amende de 500 000 francs suisses a été infligée à l’intéressé, qui avait fait savoir il y a quelques jours qu’il avait saisi le TAS de la décision de la FIFA de conduire un audit des finances de la CAF. La quasi-concomitance des deux décisions a de quoi surprendre, quand on connaît les lenteurs de la justice sportive, a fortiori en période estivale.

En février dernier, Musa Bility, ex-soutien d’Ahmad, avait dénoncé les irrégularités de sa gestion financière, prédisant des jours sombres pour la gouvernance du football africain.

Avec Orange

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.