Bannière
Bannière

Côte d’Ivoire /Présidentielle 2020 : Tiémassa-Grey Philippe, le jeune qui fait trembler la barque

Côte d’Ivoire /Présidentielle 2020 : Tiémassa-Grey Philippe, le jeune qui fait trembler la barque

Au fur et à mesure que l’échéance électorale de 2020 approche, les langues se délient pour se prononcer.

Les uns courent pour se positionner; les autres ont la peur de siècle. Le pays ne va-t-il pas encore basculer ?

Face à l’histoire et à la postérité, Tiémassa-Grey Philippe s’est démarqué pour secouer toutes les barques politiques de la Côte d’Ivoire. Le jeune n’est pas resté dans l’ombre quant à la légitime inquiétude de la population.

Prenant le devant comme Moïse dans le désert, il indique le chemin à suivre. Le seul ayant eu le courage de demander haut et fort malgré la panoplie de cadre au RHDP, parti du pouvoir actuel de la Côte d’Ivoire , la candidature du président Alassane Ouattara.

N’étant pas membre de ce grand parti politique ivoirien , il créé son mouvement avec les jeunes autour de l’idéal : Comité de Soutien des Jeunes pour la candidature du Président Alassane Ouattara à l’élection présidentielle de 2020 (CSJ ADO-2020). Un mouvement dont il est le président et qui fait son chemin de gladiateur devant monts et vallées.

Pourquoi le CSJ – ADO-2020 ?

Pour le jeune premier comme l’appel certains ou gouverneur pour d’autres, il faut maintenir le cap de la croissance économique et la stabilité politique avec le Président actuel.

Face à l’histoire, il faut éviter à tout prix le bain de sang qui généralement est dû, aux élections. Aussi , vu le pacifisme des élections de 2015, il estime que c’est le Seul pouvant avec sa candidature éviter un morcellement à nouveau de la Côte d’Ivoire

Est-ce l’option idéale ?

À cette question, le jeune prophète politique préfère laisser la réponse à la génération qui détient le pouvoir électoral en matière de vote. C’est ainsi que les jeunes se sont spontanément réunis autour de leur leader pour cette cause.Tous à l’unisson disent ADO 2020, il n’y a pas l’homme pour toi.

À ces deux questions, on s’en voudrait de ne pas se demander si ce jeune n’embrouille pas le calcul politique des éventuels candidats. C’est un grand risque au péril de sa vie de voir un jeune s’engager pour arracher le pouvoir des intérêts personnels et égoïstes, mais préfère la stabilité et l’alternance dans la paix en 2025.

Sur toutes les lèvres, l’on entendait agiter des noms de candidats, le jeune a coupé coup à ça et demande de se focaliser sur l’essentiel et non le superficiel qui n’apporte que la déchirure.

Ainsi donc, il demande à ces prétendus candidats de retrousser les manches pour 2025 car, 2020 c’est toujours ADO. Se donnant les moyens de sa politique, il se retrouve à l’hôtel Belle Côte pour le lancement de son mouvement avec des milliers de jeunes venus de tous les horizons de la Côte d’Ivoire en juin dernier pour le mot d’ordre ADO ou Rien en 2020, suivi d’une marche dans Cocody pour annoncer les hostilités du mouvement réclamant haut et fort la candidature du président
Alassane Ouattara .

À tout seigneur tout honneur dit-on. Il est rare de voir la jeunesse ralliée aux aînés et Philippe en est un cas dans cette exception. Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années.

Attendant la suite de la requête formulée à l’endroit du Président Alassane Ouattara, le jeune travaille ardemment sur le terrain et sur les réseaux sociaux. Il embrase avec son équipe, les ivoiriens de la diaspora autour de l’idéal. Brisant les rêves politiques de certains, il secoue sur son passage afin que jamais le naufrage politique ne revienne.

Une jeunesse éclairée d’esprit fera prendre forcément conscience que la politique n’est toujours pas un jeu d’intérêts. Il faudra encore 5 années au président Ouattara afin que les politiques soient davantage pacifiques , réconciliés d’avec eux-mêmes et unis pour diriger le pays des éléphants, du café et du cacao, le pays du père fondateur Félix Houphouët-Boigny. Un digne héritage laisser à la postérité.
Tout le monde est candidat au fauteuil présidentiel mais tout le monde ne saurait diriger un pays Félix Houphouët-Boigny.

Inocent ALLOUKOUTOUI

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.